[CLUB] - STADE DE REIMS

Avatar du membre
babar051
Manager Général
Manager Général
Messages : 31145
Enregistré le : 12 juin 2012 21:37

Re: [CLUB] - STADE DE REIMS

Message non lu par babar051 » 23 avr. 2016 13:26

OGCN-SDR : Logique mais cruel… (2-0)
Le Stade de Reims tombe à l’Allianz Riviera en ouverture de la J35. La première situation des locaux conclue par Germain et un penalty (généreux) de Ben Arfa ont eu raison de Rémois entreprenants dans le premier quart d’heure mais progressivement éteints par la mainmise niçoise. Le but d’Hamari Traoré refusé pour hors-jeu jeu inexistant laisse toutefois des regrets à des Rémois volontaires mais pas assez incisifs face au collectif niçois parfaitement huilé. La position du SDR au classement reste très précaire…

Du début de match plus que laborieux dans le derby, le Stade de Reims a retenu la leçon. Les Rouge et Blanc sont agressifs sur le porteur et se créent très rapidement deux situations chaudes. Nicolas De Préville parvient, d’un extérieur du pied, à trouver Gaëtan Charbonnier aux 20 mètres. Sa reprise en demi-volée est pure mais détournée par la claquette de Yoan Cardinale (4ème). Le numéro 12 est de nouveau impliqué trois minutes plus tard. Son coup franc ne peut être repris par Anthony Weber et par Aïssa Mandi et vient mourir à droite du but du Gym. Le SDR fait des débuts remarqués dans ce match avancé de la J35… Les coéquipiers d’Hatem Ben Arfa décident alors d’accélérer. En bonne position devant la surface, ce dernier lance d’un ballon subtile Valère Germain. Face à Johann Carrasso, l’attaquant Rouge et Noir choisit le piqué, c’est au fond (1-0, 11ème). Nice ouvre le score sur sa première action et est proche de doubler la mise sur sa seconde. L’axe Ben Arfa-Germain fait une nouvelle fois des ravages. Le premier trouve la tête du joueur prêté par Monaco sur coup franc, Johann Carrasso doit rapidement se jeter au sol pour stopper le cuir (15ème).

Alors que le match a baissé depuis une dizaine de minutes, le SDR parvient de nouveau à se montrer dangereux. Bien servi par Hugo Rodriguez, Atila Turan prend de vitesse son vis-à-vis et trouve Hamari Traoré au second poteau. Le Stade de Reims pense égaliser avant d’apercevoir le drapeau de l’arbitre assistant signalant un hors-jeu du latéral stadiste. Les images sont claires, cette décision n’était pas la bonne et les Rouge et Blanc sont privés d’un but qui était valable… (29ème) Piqué au vif par cette frayeur, Nice redonne un nouveau coup d’accélérateur. Le portier rémois fait l’arrêt qu’il faut devant Ben Arfa qui avait ouvert son pied gauche pour chercher le second poteau (35ème). Il est ensuite secondé par Antoine Conte (38ème). Les deux centres dangereux de la fin de période n’y feront rien, le SDR rentre mené au vestiaire.

Le SDR étouffé par l’OGCN et son jeu léché
Désormais dans leur match, les Azuréens se sont accaparé le ballon. Leurs accélérations se font sous l’impulsion d’un Hatem Ben Arfa intenable. Depuis la droite, le numéro 9 adverse se faufile dans la surface de réparation rémoise et s’écroule lors de son duel avec Anthony Weber… Penalty. Au ralenti, le contact semblait léger… Le maître à jouer du Gym transforme, plein centre. (2-0, 56ème). Face à un bloc qui a accentué le pressing, difficile d’avancer dans le camp adverse pour les hommes d’Olivier Guégan qui parviennent malgré tout à se procurer deux occasions. À la passe, Gaëtan Charbonnier affiche de beaux automatismes avec Nicolas De Préville dont la tête lobée ne trouve pas le cadre (62ème). Moins de dix minutes plus tard, sa reprise, en glissant, est détournée du buste par le portier niçois (71ème).

Le reste est trop brouillon côté rémois pour inquiéter le Gym qui met à mal les organismes des visiteurs par son jeu collectif. Sans l’intervention in extremis de Johann Carrasso, Ben Arfa aurait même pu inscrire le but du K.O. (80ème). Les Rémois ne veulent cependant pas abdiquer. Grejohn Kyei, entré en jeu, a l’occasion de relancer la fin de partie. Lancé par Gaëtan Charbonnier, véritable rampe de lancement ce soir, l’international espoir prend le meilleur sur la charnière centrale, sa reprise est détournée avec une grande réussite par le talon de Cardinale alors que le ballon s’était glissé entre les jambes du dernier rempart (85ème). Le score n’évolue finalement pas jusqu’au coup de sifflet final et le SDR tombe face à une équipe taillée pour l’Europe. Le SDR a bataillé mais a subi la loi niçoise et son collectif au jeu léché. Il faudra désormais attendre dimanche soir pour savoir s’il a toujours son destin en main.

OGC Nice 2-0 Stade de Reims
Buts : Germain (11e), Ben Arfa (56e) pour Nice
Affluence : 21 913 spectateurs. Mi-temps : 1-0.
Arbitrage : Benoît Bastien
Cartons jaunes : Weber (55e), Turan (57e), Traoré (75e)

Le onze de départ niçois :
Cardinale – Pied, Baysse, Le Marchand, Ricardo – Koziello, N.Mendy (cap), Seri – Ben Arfa (Caddy 90 + 2) – Plea (Walter 77e), Germain.

Le onze de départ rémois :
Carrasso – Conté, Mandi, Weber (Oniangué 56e), Turan – Devaux, Ndom (Mfulu 82e) – Rodriguez (Kyei 73e) – Traoré, Charbonnier, De Préville

Avatar du membre
babar051
Manager Général
Manager Général
Messages : 31145
Enregistré le : 12 juin 2012 21:37

Re: [CLUB] - STADE DE REIMS

Message non lu par babar051 » 23 avr. 2016 18:35

Reims : Olivier Guégan écarté
L'entraîneur du club champenois devrait être écarté de son poste alors que le Stade de Reims est dans une position critique au classement (17e), après sa défaite à Nice, vendredi.

Olivier Guégan sur la sellette ? (F. Porcu/L'Equipe)
Au lendemain de la défaite à Nice (0-2), vendredi, Olivier Guégan a rencontré ses dirigeants au centre d’entraînement de Reims ce samedi matin. L’entraîneur du club champenois devrait être écarté de son poste alors que le Stade de Reims est dans une position critique au classement (17e). Alors que la nouvelle devrait être officialisée lundi, le technicien, qui était en fin de contrat en juin, pourrait être remplacé jusqu’à la fin de saison par David Guion, le directeur du centre de formation, qui possède tous les diplômes d’entraîneur.

Avatar du membre
babar051
Manager Général
Manager Général
Messages : 31145
Enregistré le : 12 juin 2012 21:37

Re: [CLUB] - STADE DE REIMS

Message non lu par babar051 » 24 avr. 2016 12:47

Départ d'Olivier Guégan : les présidents de Reims s'expliquent
Jean-Pierre Caillot et Didier Perrin, les présidents du Stade de Reims, ont expliqué dimanche pourquoi ils avaient démis Olivier Guégan de ses fonctions.

Jean-Pierre Caillot, un des deux présidents du Stade de Reims. (S. Boué/L'Equipe)

Alors que le club ne devait pas communiquer avant jeudi sur le limogeage d'Olivier Guégan, Jean-Pierre Caillot et Didier Perrin, les présidents du Stade de Reims, ont expliqué leur décision ce dimanche, au site officiel du club. «Il nous fallait agir, dit Caillot. Nous sommes en grande difficulté depuis le mois de mars. Les leviers pour casser cette spirale tenace sont peu nombreux. À trois journées de la fin du Championnat, compte tenu des signaux envoyés par l’équipe et de notre forte volonté d’aller conquérir cette cinquième saison consécutive en Ligue 1, nous considérons que changer l’entraîneur est le choix le plus opportun pour sortir de cette série négative et insuffler un nouvel élan.»

Didier Perrin a indiqué qu’ils avaient pris cette décision «juste après le match de Nice» et la défaite (0-2) vendredi. «Ce n’est pas cette rencontre en tant que telle qui a motivé le départ d’Olivier Guégan, mais la préparation des trois prochains matchs, capitaux pour le club», poursuit-il, avant de s’exprimer sur la nomination de David Guion : «Nous comptons sur ses capacités de manager pour fédérer le groupe sur trois journées autour d’un seul et même objectif commun, la Ligue 1. Il reprendra ses fonctions de directeur du centre dès la fin de saison pour continuer à alimenter le groupe professionnel en jeunes talents.»

Avatar du membre
babar051
Manager Général
Manager Général
Messages : 31145
Enregistré le : 12 juin 2012 21:37

Re: [CLUB] - STADE DE REIMS

Message non lu par babar051 » 25 avr. 2016 12:31

Le Stade de Reims est relégable
La menace se précise : depuis hier, le Stade de Reims a plongé, pour la deuxième fois cette saison après la défaite concédée le 30 janvier à Lorient (2-0), dans la zone rouge. Ce matin, l’équipe champenoise pointe donc au 18 e rang, avec un point de retard sur le 17 e , le Gazélec Ajaccio, vainqueur hier du chaud derby corse, et 3 d’avance sur Toulouse dominé à domicile par Lyon (2-3).

La situation est d’autant plus délicate pour qu’il ne reste que 9 points à distribuer. Rappelons qu’en cas d’égalité, c’est la différence de buts générale qui est prise en compte.

Le calendrier des candidats au maintien :

- GUINGAMP (43 points) : va à Monaco ; va à Lille ; reçoit Nice

- MARSEILLE (41 points) :

- GFC AJACCIO (37 points) : va à Lyon ; reçoit le Paris SG ; va à Lorient

- REIMS (36 points) : reçoit Montpellier ; va à Marseille ; reçoit Lyon

- TOULOUSE (33 points) : va à Saint-Étienne ; reçoit Troyes ; va à Angers

Avatar du membre
PPDMdu29
Entraîneur Réserve
Entraîneur Réserve
Messages : 2222
Enregistré le : 15 juin 2012 15:45
Localisation : Brest...à coté d'un frigo...ou pas loin..

Re: [CLUB] - STADE DE REIMS

Message non lu par PPDMdu29 » 25 avr. 2016 16:56

le calendrier n'avantage pas reims :motus:
le pire c'est que reims jouait plutot bien c'est juste la défense qui est en carton :alerte:

puis licencié guégan maintenant sa sert à rien ....

Avatar du membre
babar051
Manager Général
Manager Général
Messages : 31145
Enregistré le : 12 juin 2012 21:37

Re: [CLUB] - STADE DE REIMS

Message non lu par babar051 » 29 avr. 2016 20:03

Reims : contre Montpellier (samedi, 19h00), David Guion écarte quatre titulaires
David Guion, nouvel entraîneur de Reims, premier relégable, a choisi d'évincer quatre joueurs qui étaient titulaires contre Nice, la semaine dernière, pour affronter Montpellier, samedi à Auguste-Delaune (19h00).

David N'Gog fait partie des joueurs écartés par le nouvel entraîneur rémois. (L'Equipe)
Entraîneur intérimaire du Stade de Reims depuis le limogeage d'Olivier Guégan, samedi dernier, David Guion a fait le ménage dans le groupe appelé à affronter Montpellier, samedi (19h00) à Delaune, alors que le club est premier relégable, à un point du Gazélec.

Quatre joueurs qui avaient débuté vendredi dernier à Nice (défaite 2-0) sont écartés : le gardien Johny Placide, les défenseurs Mohamed Fofana et Atila Turan, ainsi que l'attaquant David N'Gog. Sont également absents sur «choix» de l'entraîneur : Lass Bangoura, Theoson-Jordan Siebatcheu et Mickaël Tacalfred. Alexi Peuget (pubalgie) et Odaïr Fortes (genou) sont en outre forfait sur blessure. Suspendu sur la Côte d'Azur, Jaba Kankava retrouve en revanche sa place dans les dix-huit.

Le groupe rémois
Agassa, J. Carrasso - Conte, Mandi, Signorino, H. Traoré - Bulot, Charbonnier, Devaux, Kankava, Mfulu, Ndom, Oniangue, Diego Rigonato, H. Rodriguez - Bifouma, De Preville, Kyei.

Avatar du membre
babar051
Manager Général
Manager Général
Messages : 31145
Enregistré le : 12 juin 2012 21:37

Re: [CLUB] - STADE DE REIMS

Message non lu par babar051 » 29 avr. 2016 20:04

David Guion (Reims) : «Faire un casse»
Nommé samedi à la place d'Olivier Guégan, David Guion a trois matches pour maintenir le Stade de Reims, premier relégable, en Ligue 1.

David Guion a dirigé les entraînements cette semaine. (Photo SDR)

«Avez-vous été surpris par votre nomination à trois journées de la fin. Vous avez pris un temps de réflexion ?
Pas du tout. Ça m’a surpris. Imaginez bien qu’à ce moment-là de la saison, on ne s’y prépare pas du tout. J’ai beaucoup de responsabilités dans le club (il était directeur du centre de formation) et j’étais le nez dans le guidon avec mes jeunes.

N’est-ce pas un peu tard ?
Je ne me pose pas cette question-là. Je ne me pollue pas avec ces questions, ni avec le passé. Ça m’importe peu. Je suis dans le présent. Il n’y a que ça qui m’intéresse.

Qu’avez-vous changé, mis en place ?
J’ai d’abord apporté ma personnalité, ma fraîcheur mentale et physique… Ensuite, j’ai vraiment insisté avec les joueurs pour qu’on soit dans le plaisir au quotidien. Je veux des joueurs qui aient la banane. Avec de l’exigence, de la rigueur et de la discipline. Je suis persuadé qu’on peut prendre du plaisir dans la discipline.

Dans quel état est le groupe ?
J’ai trouvé un groupe concentré, attentif, avec lequel j’ai vraiment envie d’avancer. J’ai senti une adhésion très rapide.

Le discours d’Olivier Guégan ne passait plus ?
Le passé ne m’intéresse pas. Ça ne m’intéresse pas de savoir comment ils en sont arrivés là.
«J'ai une mission»
Vous avez calculé le nombre de points nécessaires pour se maintenir ?
Je ne suis pas dans les calculs. Ce qui m’intéresse c’est le maintien et la cinquième année consécutive du Stade de Reims en L1. Je leur ai expliqué qu’il nous restait 270 minutes, quinze séances, soit 20 heures. C’est très peu dans une carrière de footballeur. Vraiment très peu mais c’est énorme pour le SDR.

Vous avez des diplômes de préparateur mental. Que leur avez-vous concocté ?
Je suis un entraîneur de foot. Point. Vous faites un focus sur les aspects mentaux, mais tout entraîneur de foot se forme à travers ces aspects-là. Ça fait partie de la performance sportive. C’est incontournable.

Comment jouer contre Montpellier ?
J’ai assemblé le puzzle au fur et à mesure de la semaine. J’ai regardé les garçons qui avaient de la fraîcheur mentale, physique, ceux qui pouvaient entrer en complémentarité les uns avec les autres. J’ai beaucoup échangé. J’en suis arrivé pratiquement à une conclusion sur le onze de départ.

En cas de contre-performance contre Montpellier (samedi, 19 heures), ce serait déjà fini ?
Je ne suis pas dans la fiction. Je le répète, je suis dans le présent. Seul Montpellier m’intéresse. J’ai une mission. Ce qui m’intéresse aujourd’hui, c’est de faire un casse. Dès samedi soir. Le butin, c’est la Ligue 1. »

Avatar du membre
babar051
Manager Général
Manager Général
Messages : 31145
Enregistré le : 12 juin 2012 21:37

Re: [CLUB] - STADE DE REIMS

Message non lu par babar051 » 01 mai 2016 20:34

Formation, féminines : Les résultats du week-end
Pour la première de Franck Chalençon sur le banc de l’équipe réserve depuis la nomination de David Guion chez les pros, la CFA2 qui recevait Nancy s’est imposée sur le score sans appel de 3-0. Les U17 Nationaux terminent leur championnat sur une victoire face à Brétigny, synonyme de 3ème place du groupe B. De leur côté, les U17 DH restent dans la course à la 1ère place après leur victoire 9-0 contre Troyes Municipaux. Enfin chez les féminines, les jeunes U17/U15 l’ont également emporté face à Troyes. Elles continuent sur leur série et consolident leur 1ère place.

Groupe Elite :
CFA2 Stade de Reims 3-0 Nancy

Groupe Féminines :
Troyes 0-2 U17/U15 (DH) Stade de Reims

Groupe Formation :
Brétigny 0 – 2 Stade de Reims U17 Nationaux
U17 (DH) Stade de Reims 9-0 Troyes Municipaux

Pré-formation :
Taissy 1-8 U15 (DH) Stade de Reims
U15 (PH) Stade de Reims 2-4 Epernay
Espérance Rémoise 3-5 U13 (Excellence) Stade de Reims
U13 (Excellence) Stade de Reims : 3ème du tournoi.

Avatar du membre
babar051
Manager Général
Manager Général
Messages : 31145
Enregistré le : 12 juin 2012 21:37

Re: [CLUB] - STADE DE REIMS

Message non lu par babar051 » 05 mai 2016 23:16

Interview publiée dans l’Equipe : droit de réponse du Stade de Reims
Le Stade de Reims s’étonne de la sortie médiatique d’Olivier Guégan dans le quotidien « L’Equipe » ce jour. Si le club a pensé dans un premier temps « fermer les écoutilles » à la lecture d’un concentré d’aigreur, il préfère prendre le temps de clarifier et recadrer quelques points qui apparaissent importants. Tout d’abord l’ancien entraîneur et fidèle adjoint de l’équipe professionnelle -qui contrairement à ses déclarations n’a jamais exercé le poste de coordinateur sportif déjà occupé de manière professionnelle et loyale- évoque le regret de « ne pas avoir choisi son staff ». Précisons qu’à sa demande, le staff a été reconduit dans ses fonctions à l’intersaison, et même renforcé en cours d’année. Olivier Guégan, qui pointe « un quotidien prenant » avait pourtant à son service trois entraîneurs adjoints, un responsable de la performance et deux préparateurs physique. Puisque l’ancien entraîneur n’a pas jugé bon de le faire dans l’interview, le Stade de Reims salue l’action de cette équipe travailleuse et engagée.

L’ancien entraîneur qui se qualifiait humblement de « soldat du club » précise également qu’il n’a pas eu la main sur le recrutement. Le club dément formellement cette affirmation : aucune arrivée ni aucun départ ne s’est fait sans l’aval du coach. Le transfert de Benjamin Moukandjo a d’ailleurs été fermement demandé par l’entraîneur qui déclarait viser le Top 10 avec son ancien groupe qu’il juge aujourd’hui en fin de cycle. Concernant le poste de gardien de but, le Stade de Reims a fait une offre acceptée qui aurait été le deuxième plus gros transfert de l’histoire du club. Le joueur s’est désisté à cause des résultats sportifs en janvier et la débâcle de Chambly notamment.

Le club a maintenu sa confiance à Olivier Guégan, en dépit d’une saison chaotique et d’une moyenne de points famélique. Si le Stade de Reims assume ce choix, il regrette la lâcheté et le manque de reconnaissance de son ancien entraîneur pour un club dont il a été salarié six ans, qui lui a permis de se former et offert un projet de reconversion. Même évincé, le club financera la formation d’Olivier Guégan au BEPF. Celle-ci apparaît aujourd’hui d’une impérieuse nécessité, tant l’inexpérience d’Olivier Guégan transparait dans le choix de ce procédé médiatique, à deux journées du terme de la fin du championnat, alors que son ancien club fait front et se bat pour le maintien. Enfin, quand Olivier Guégan conclut par une tirade « sur l’amateurisme qui n’a pas sa place », le Stade de Reims ne peut qu’aller dans le sens de son ancien entraîneur. C’est pourquoi il l’invite à passer avec succès ses diplômes et à méditer humblement sur son attitude et comportement tant sur le plan sportif qu’extra sportif.

Avatar du membre
JJacq
Administrateur
Administrateur
Messages : 17308
Enregistré le : 16 févr. 2011 14:36
Localisation : Alès - Nîmes
Contact :

Re: [CLUB] - STADE DE REIMS

Message non lu par JJacq » 06 mai 2016 00:17

babar051 a écrit : Enfin, quand Olivier Guégan conclut par une tirade « sur l’amateurisme qui n’a pas sa place », le Stade de Reims ne peut qu’aller dans le sens de son ancien entraîneur. C’est pourquoi il l’invite à passer avec succès ses diplômes et à méditer humblement sur son attitude et comportement tant sur le plan sportif qu’extra sportif.
:lol: Ça pique un peu, n'est-ce pas, Olivier ? :greensiffle:
Important ! Il n'est pas fait de support en MP, veuillez poser votre question en Forum. Merci.
Important ! There is no support in MP, please submit your question in Forum. Thank you.

Avatar du membre
babar051
Manager Général
Manager Général
Messages : 31145
Enregistré le : 12 juin 2012 21:37

Re: [CLUB] - STADE DE REIMS

Message non lu par babar051 » 08 mai 2016 15:43

Pour le Stade de Reims, les carottes sont cuites
Mis KO sur un but casquette hier au Vélodrome, le Stade de Reims a un pied et quatre orteils en Ligue 2. Il jouera son va-tout contre Lyon samedi. Il faudrait un miracle.

Malgré l’engagement d’Aïssa Mandi et Antoine Devaux, Romain Alessandrini et les Marseillais ont infligé une dix-neuvième défaite aux Rémois.

On ne va pas y aller par quatre chemins. Ce n’est pas la paresse qui empêche d’explorer les trois autres mais c’est juste qu’il n’y a plus qu’une issue de secours pour le Stade. Battu hier à Marseille (1-0), Reims a concédé sa 19 e défaite de la saison. Celle de plus après celle de trop, c’est dire… Marseille, qui n’avait plus gagné à domicile depuis septembre, n’en demandait pas tant.

La soirée a été cauchemardesque avec ce revers combiné au succès de Toulouse. Mais, fallait-il espérer autre chose des autres ? Désormais, les Rouge et Blanc savent qu’il leur faut gagner, la partie du contrat-là ne se fera déjà pas toute seule, et il faudra espérer que ni Toulouse à Angers ni Ajaccio à Lorient ne s’impose. Bref, les Rouge et Blanc sont dans de sales draps.

Avatar du membre
babar051
Manager Général
Manager Général
Messages : 31145
Enregistré le : 12 juin 2012 21:37

Re: [CLUB] - STADE DE REIMS

Message non lu par babar051 » 08 mai 2016 18:57

Formation, féminines : Les résultats du week-end
Hier, la CFA 2 se déplaçait chez son dauphin, Raon-l’Etape, pour un match au sommet. C’est sur le score de 2-2 que les équipes se sont quittées, avec des regrets pour les Rémois qui ont encaissé un but dans les dernières minutes. La D2 Féminine a elle aussi eu sa dose de frustration dans les ultimes instants de son match face à Arras, le 2e du classement. Les filles de Frédéric Izeda ont trouvé la barre transversale à la 92ème minute. Résultat final : 1-1. Le SDR conserve encore 2 points d’avance sur son principal poursuivant, Nancy. Le maintien se jouera donc lors de la dernière journée, à domicile. Retrouvez tous les résultats du week-end.

Groupe Elite :
Raon-l’Etape 2-2 CFA2 Stade de Reims
Stade de Reims U19 Nationaux 1-5 Lyon

Groupe Féminines :
Arras 1-1 D2 Stade de Reims
Media Terre 1-13 U17/U15 (DH) Stade de Reims
Reims Ste Anne 2-13 U17/U15 (DH) Stade de Reims

Groupe Formation :
Taissy 2-7 U17 (DH) Stade de Reims (mercredi)

Pré-formation :
U15 (DH) Stade de Reims 8-1 Bar sur Aube
Troyes Municipaux 3-2 U15 (PH) Stade de Reims
U13 (Challenge CE) Stade de Reims 1er et qualifié pour la Coupe Nationale à Capbreton
U13 (Excellence) Stade de Reims 2-3 Noisy le Grand (amical, jeudi)
U13 (Excellence) Stade de Reims 6 défaites à la Danone Cup

Avatar du membre
babar051
Manager Général
Manager Général
Messages : 31145
Enregistré le : 12 juin 2012 21:37

Re: [CLUB] - STADE DE REIMS

Message non lu par babar051 » 14 mai 2016 16:26

David Guion : « On fera les comptes à la fin »
Les vents contraires, les prédictions, David Guion n’en a cure. Le coach Rémois croit en ses joueurs. Il ne se concentre que sur son équipe et la tactique à mettre en place samedi soir (21h) pour déstabiliser la machine à gagner lyonnaise et redorer le blason rémois à domicile…

David, comment abordez-vous cette lutte à trois et à distance ?
« Le plus important, je pense, c’est de se concentrer d’abord sur nous-mêmes pour l’emporter. Je vais d’abord poser mes yeux sur mon équipe pour qu’on puisse aller chercher une victoire. Si c’est le cas, à ce moment-là, je tendrai l’oreille sur les autres résultats, pas avant. Samedi soir, on veut également offrir un résultat à notre public parce qu’il nous a toujours soutenu cette saison. Je souhaite qu’on vive ensemble cette rencontre et qu’il y ait une grande unité sur les 95 minutes. Pour ce qui est du reste, vous connaissez le proverbe, on fera les comptes à la fin ».

« On va jouer une prestigieuse équipe, j’ai une cascade de blessés, je perds mon meilleur buteur… Mais malgré tout cela, moi j’y crois ! »
Une victoire n’offrirait cependant aucune garantie…
« C’est vrai, on n’a plus notre destin entre nos mains. L’impuissance dans le sport de haut-niveau, c’est la pire des choses. Lorsqu’on regarde notre situation, on a deux équipes au-dessus de nous, on va jouer une prestigieuse équipe, j’ai une cascade de blessés, je perds mon meilleur buteur mais malgré tout cela, moi j’y crois ! J’y crois vraiment. C’est peut-être pour ça que je suis entraîneur et vous journalistes ! »

Comment avez-vous préparé cette rencontre face à l’OL ?
« Lyon est un adversaire qui est sur une très bonne dynamique avec de grosses individualités. De notre côté, on a voulu cette semaine responsabiliser les joueurs à nouveau, insuffler de la confiance. Surtout, on a continué à travailler sur les quelques points importants qu’on a établis depuis mon arrivée, de manière à ancrer de façon plus importante ce qu’on commençait à apercevoir au Vélodrome. On a fait encore une grosse semaine de travail, donc j’ai vraiment confiance pour ce match ».

« Tout ce qu’on a mis dans l’engagement, l’impact à Marseille, il faudra le répéter, l’augmenter »
Que faudra-t-il faire pour réussir à bousculer l’OL
« Déjà, il va falloir marquer ! On va devoir aussi être entreprenant. Tout ce qu’on a mis dans l’engagement, l’impact à Marseille, il faudra le répéter, l’augmenter… Être créatifs également et surtout efficaces dans les trente derniers mètres, c’est ce qu’il nous a manqué au Vélodrome ».

Après cette rencontre, vous retrouverez votre poste à la formation, que pouvez-vous dire sur votre mandat chez les pros ?
« J’ai pour principe de prendre mes responsabilités. C’est ce que j’ai fait lorsque les Présidents m’ont confié l’équipe première. J’ai tout donné aux joueurs pendant ces trois semaines… L’allié numéro 1 pour un entraîneur, c’est le temps. Est-ce que les 20 jours à la tête de l’équipe ont été suffisants ? On le saura samedi soir. Ma mission était définie dans le temps, dès lundi je referai donc les 150 mètres dans l’autre sens, des pros vers mon bureau. Il reste un autre gros objectif de ce côté qui nous permettrait de valider tout le travail réalisé depuis deux ans, en cas d’accession en CFA avec la réserve ».

Avatar du membre
babar051
Manager Général
Manager Général
Messages : 31145
Enregistré le : 12 juin 2012 21:37

Re: [CLUB] - STADE DE REIMS

Message non lu par babar051 » 14 mai 2016 16:26

SDR-OL : le groupe rémois
Pour le dernier match de la saison, David Guion a convoqué 18 joueurs. Découvrez le groupe retenu pour la 38ème journée de Ligue 1 qui se disputera demain, samedi 14 mai 2016 (21h).

Le groupe
Gardiens : AGASSA Kossi, PLACIDE Johny.

Défenseurs : FOFANA Mohamed, MANDI Aïssa, TURAN Atila, TRAORE Hamari, WEBER Anthony.

Milieux : BANGOURA Lass, BULOT Frédéric, CHARBONNIER Gaëtan, DEVAUX Antoine, KANKAVA Jaba, MFULU Omenuke, ONIANGUE Prince, RIGONATO Diego.

Attaquants : BIFOUMA Thievy, NGOG David, KYEI Grejohn.

Infirmerie
CARRASSO Johann (hanche), CONTE Antoine (adducteur), DE PREVILLE Nicolas (pied droit), FORTES Odaïr (genou gauche), KAMARA Hassane (pied), SIGNORINO Franck (malade).

Absents
EL KAOUTARI Abdelhamid (repos), NDOM Aly (choix), PEUGET Alexi (reprise), RODRIGUEZ Hugo (choix), SIEBATCHEU Theoson-Jordan (choix), TACALFRED Mickaël (choix).

Stade de Reims – Olympique Lyonnais
Ligue 1 – 38ème journée.
Stade Auguste Delaune, samedi 14 mai 2016 à 21h.
Match retransmis en direct sur BeIN Sports et Canal +.

Avatar du membre
babar051
Manager Général
Manager Général
Messages : 31145
Enregistré le : 12 juin 2012 21:37

Re: [CLUB] - STADE DE REIMS

Message non lu par babar051 » 15 mai 2016 13:43

Johny Placide (Reims) : Président, entraîneur, joueurs, «rien ne va dans ce club»
Titulaire ce samedi face à Lyon, lors d'une victoire (4-1) qui n'a pas empêché la descente en Ligue 2, le gardien rémois Johny Placide s'est lâché après le match. Entraîneur, dirigeants, joueurs... Il n'a épargné personne.

«Vous avez des regrets pour ce soir ?
Je pense qu’on descend bien avant. Il y a eu beaucoup de mauvaises choses. Sur ce dernier match il y avait un brin d’espoir mais il était maigre quand on voit Toulouse qui donne sa vie à chaque match. On paye notre saison catastrophique. Moi le premier. J’assume. Beaucoup de gens dans ce club doivent se poser les bonnes questions. Les joueurs mais les dirigeants aussi. Je n’ai pas peur de le dire. Je pense que les présidents ont une grosse part de responsabilité. Maintenant ce sera à vous de leur poser les questions. J’ai trouvé beaucoup de choses bizarres au club cette saison. On descend depuis le mois de février. Rien ne va dans le club et il n’y a rien qui change. Ils prennent une décision à deux journées de la fin (évincer Olivier Guégan, à trois journées de la fin). Je trouve que c’est limite un scandale. Même certaines personnes du club n’y croyaient pas.

Vous reprochez un certain immobilisme ?
Quand les joueurs ne sont pas bons ils sortent. J’ai assumé personnellement. C’est pareil pour un coach. Pour les présidents (Jean-Pierre Caillot et Didier Perrin) ? C’est pas pareil. On descend depuis bien longtemps. Il y a des choses qui auraient dû être changées depuis bien longtemps comme l’a fait Toulouse.

«Guégan c'était mon entraîneur, j'ai dû lui parler une fois dans la saison. Je ne le connais pas.»
Olivier Guégan avait fait référence à "l’amateurisme". Vous partagez le constat ?
Ce sont ses mots à lui. Perso, Guégan c’était mon entraîneur, j’ai dû lui parler une fois dans la saison. Je ne le connais pas. Je peux pas vous dire. Il y a des trucs incompris au club. Il fallait changer les choses à un moment donné.

Ce sont des propos durs vis-à-vis de votre employeur…
Non. C’est de la sincérité. Je suis quelqu’un qui dit ce qu’il pense. Je payerai peut-être après. Pour avancer faut se dire les choses. Si on est là à se caresser dans le sens du poil… Je le dis parce que je suis dans ce club et que je pense qu’on avait un rôle largement suffisant pour se maintenir.

Vous n’arriviez pas à le faire avant en interne ?
Ici on ne m’a jamais donné un statut. Moi je suis là. On me dit de jouer. Le rôle de gardien est très compliqué ici. Je n’ai jamais vécu une saison comme ça. Comme je l’ai dit, j’ai fait une saison catastrophique. Mais jouer dans ces conditions (pas de hiérarchie), c’est très difficile. Ça se ressent sur le terrain.

Avatar du membre
babar051
Manager Général
Manager Général
Messages : 31145
Enregistré le : 12 juin 2012 21:37

Re: [CLUB] - STADE DE REIMS

Message non lu par babar051 » 15 mai 2016 13:50

SDR-OL : Tellement cruel…
Galvanisé par son dernier match, le Stade de Reims a livré une rencontre d’hommes, de guerriers, dans une ambiance des grands soirs. Malgré le récital offensif rémois (4-1), la victoire de Toulouse à Angers condamne les Rouge et Blanc à l’échelon inférieur. La prestation de haut-vol des Rémois ne peut que laisser de terribles regrets et un sentiment de gâchis à une saison éprouvante qui s’achève dans l’amertume…

Ce soir, le Stade de Reims n’a plus d’échappatoire, il doit tout donner pour espérer. Le message semble passé dès le coup d’envoi puisque 2 minutes suffisent aux Rouge et Blanc pour se mettre dans le sens de la marche. Diego n’est pas pressé et adresse un centre millimétré pour Antoine Devaux dont la tête vient mourir sur le haut de la barre transversale (2ème). C’était chaud ! L’OL prend lui quelques minutes pour rentrer dans le match. Nabil Fekir est trouvé dans la surface pour la première action des Gones (8ème). Il se présente face à Johny Placide et manque son duel, le ballon passe juste à côté de la cage rémoise. Très remuant ce soir, Diego repart sur son côté gauche, il est déstabilisé, coup franc. Le milieu brésilien s’en charge, le cuir parvient jusqu’au second poteau. Aïssa Mandi est démarqué et ne se fait pas prier pour expédier le ballon au fond des filets (1-0, 14ème). À l’image de son public, le collectif champenois est survolté !

Une chevauchée de Lass Bangoura (28ème) suivie une tête au-dessus de Clément Grenier qui offre quelques frayeurs aux supporters rémois (31ème) puis le SDR se retrouve de nouveau aux avant-postes. Grejohn Kyei plein axe, choisit d’emmener la défense lyonnaise vers la droite. Gaëtan Charbonnier lui prend le ballon et sert Diego esseulé à gauche. Sa frappe passe sous le portier des Lyonnais (2-0, 34ème). Le miracle serait-il en marche ? D’autant que dans le même temps, Toulouse et Ajaccio sont menés sur le même score, 1-0 pour Angers et Lorient. Bousculé par la révolte marnaise, l’OL s’en remet à la patte de Clément Grenier, sur coup franc, pour tenter de trouver la solution. Le tir est limpide, Johny Placide semble battu… mais le ballon s’écrase sur la barre (42ème). La première période se termine sur une occasion stadiste (44ème). Diego, encore une fois, s’applique et trouve au second poteau Antoine Devaux. La reprise du barbu rémois s’envole mais le Stade de Reims rentre aux vestiaires avec l’avantage au tableau d’affichage et sous les applaudissements de Delaune.

Si proche, si loin…
À leur retour sur le rectangle vert, les Rouge et Blanc le savent, il ne faut pas fléchir ! Si l’OL est le premier à se montrer dangereux – une frappe de Maxwel Cornet captée en deux temps par Johny Placide (48ème) – le Stade de Reims a retrouvé sa confiance et son insouciance. Des 30 mètres, Atila Turan ne se pose pas de question et décoche un missile qui vient se loger sous la barre d’Anthony Lopes. Exceptionnel ! (3-0, 51ème). Rien ne semble pouvoir arriver aux Rouge et Blanc qui héritent d’un penalty à la 56ème minute. Gaëtan charbonnier crochète dans la surface, il est déstabilisé par Samuel Umtiti… Grejohn Kyei s’empare du ballon pour tenter de creuser l’écart. Il l’expédie la lucarne gauche… Le SDR mène 4-0, on ose y croire. (4-0, 56ème). Impériaux, les Rémois sont cependant rappelés à l’ordre peu après l’heure de jeu. Alexandre Lacazette lance Rafael dans le dos de la défense stadiste. La tentative de ce dernier est repoussée par Johny Placide mais Maxwel Cornet avait suivi. Lyon réduit l’écart (4-1, 62ème).

La suite de la rencontre est plus anecdotique. Les Stadistes ont rempli leur part du contrat pour que l’exploit se produise, il faut désormais attendre le résultat de Toulouse et d’Ajaccio. Le Gazélec est mené, Toulouse aussi mais tout s’accélère après la 78ème minute du côté d’Angers. Le TFC égalise grâce à Martin Braithwaite, l’espoir ne tient plus qu’à un fil qui se brise 2 minutes plus tard. Yann Bodiger marque une nouvelle fois et Toulouse sort de la zone rouge (80ème). Le public, qui scrute les résultats des adversaires l’apprend et un vent glacial parcourt Delaune qui s’était employé, comme son équipe, jusqu’alors… Les 10 dernières minutes et la montée d’Aïssa Mandi dont la frappe est stoppée par Lopes (88ème) n’y changeront rien. Le SDR qui n’avait plus son destin en main doit rendre les armes. Au coup de sifflet final, les sentiments s’entremêlent. Déception, regrets, rage… Alors oui, cette saison, éprouvante, ne s’est pas jouée sur cette ultime rencontre mais la prestation de haut vol des Rémois aurait mérité meilleur sort… La réalité en est autre, les Rouge et Blanc évolueront à l’échelon inférieur la saison prochaine…

Stade de Reims 4 – 1 Olympique Lyonnais
Buts : SDR : Mandi (14ème), Diego (34ème), Turan (51ème), Kyei (56ème) – OL : Cornet (62ème)
Affluence : 17 500 spectateurs. Mi-temps : 2-0.
Arbitrage : Amaury Delerue
Cartons jaunes : SDR : Kyei (26ème), Fofana (42ème), Kankava (53ème) – OL : Gonalons (24ème), Umtiti (55ème)

Le onze de départ rémois :
Placide – Traoré, Mandi (c), Fofana, Turan – Kankava, Devaux (Oniangué, 62ème)– Bangoura (Mfulu, 70ème), Charbonnier, Diego – Kyei (Bulot, 81ème)

Le onze de départ lyonnais :
Lopes – Rafael, Yanga-Mbiwa (Koné, 25ème), Umtiti (Morel, 65ème), Bedimo – Gonalons (c), Kemen, Grenier – Fekir (Valbuena, 66ème), Cornet, Lacazette.

Avatar du membre
babar051
Manager Général
Manager Général
Messages : 31145
Enregistré le : 12 juin 2012 21:37

Re: [CLUB] - STADE DE REIMS

Message non lu par babar051 » 15 mai 2016 13:53

Le Stade de Reims (B) promu en CFA
Alors que les pros du Stade de Reims jouent leur avenir en L ce samedi soir face à Lyon, les joueurs de l’équipe réserve valident leur accession en CFA.

En obtenant le nul ce samedi après-midi face à Haguenau, la réserve du stade de Reims décroche son billet pour le CFA. Ce nul permet de tenir définitivement à distance Raon L'Etape. Une très belle performance pour des Rémois qui rappelons-le étaient promus en début de saison. Ces deux montées successives valident la bonne santé du centre de formation du Stade de Reims. Voilà au moins une bonne nouvelle en ce samedi 14 mai 2016...
Mercato. Un Auxerrois sur les tablettes du Stade de Reims
Alors que le Stade de Reims joue son avenir en Ligue 1 ce samedi soir face à Lyon, le mercato s’ajoute en coulisses...
24 ans, 3 buts marqués en 11 titularisations, l’attaquant de l’AJ Auxerre Grégory Berthier figure en bonne place sur les tablettes rémoises. Le jeune coéquipier de Gaëtan Courtet devrait être l’une des premières recrues stadistes.

Avatar du membre
babar051
Manager Général
Manager Général
Messages : 31145
Enregistré le : 12 juin 2012 21:37

Re: [CLUB] - STADE DE REIMS

Message non lu par babar051 » 16 mai 2016 14:58

Entraîneur, joueurs... Le point sur le mercato du Stade de Reims
Le Stade de Reims en Ligue 2, c’est un coup de frein à la progression sportive d’une équipe professionnelle dont la trajectoire, loin d’être rectiligne, n’a jamais rassuré.

« C’est dans l’ADN de ce groupe de jouer le maintien », explique-t-on à Blériot, où l’on argue aussi que le budget du club (31 M€) n’offre pas non plus toutes les garanties souhaitées. La claque reçue samedi, synonyme de deuxième relégation en 7 ans pour l’équipe Caillot, incite à la recomposition de l’univers sportif professionnel du club. Il y aura bien un avant et un après mai 2016, tant les fractures constatées appellent à une totale refondation du management. La semaine qui s’ouvre va permettre aux dirigeants d’officialiser le nom du futur entraîneur. Finie l’ère des jeunes coaches (Fournier, Vasseur, Guégan) choisis pour progresser avec l’équipe. « Il faut un homme à poigne, à l’autorité respectée », affirme-t-on. C’est donc un technicien expérimenté qui prendra place sur le banc. Un inversement de tendance qui écarte sine die la candidature de Thierry Laurey (Ajaccio), donné favori la semaine dernière. Des quatre profils figurant dans la short-list stadiste, la cote du Toulousain Alain Casanova (54 ans) est à la hausse, même si les dossiers Francis Gillot (ex-Bordeaux) et Michel Der Zakarian (ex-Nantes) ont été aussi étudiés avec soin. L’ancien coach du Téfécé possède la réputation de bien faire jouer ses équipes, de faire progresser les jeunes et de tirer le meilleur de son collectif.

Concernant les joueurs, une page se tourne. Les anciens cadres, à un élément près, ne seront pas conservés et les prêtés retourneront dans leur club d’origine. Trois joueurs « bankables » (De Préville, Mandi et Kankava) seront transférés. Le premier intéresse Lille, le deuxième Rennes – où il retrouvera son ancien sélectionneur Christian Gourcuff – et Wolsfburg. Le Géorgien, plus chère acquisition du club, aurait reçu des offres, via son agent. Les dirigeants souhaitent reconstruire l’effectif autour des aguerris Diego, Devaux, Carrasso, Oniangué, voire Weber et Glombard (de retour de prêt), et des jeunes Mfulu, Ndom, Kyei, Siebatcheu, et sans doute l’attaquant auxerrois Grégory Berthier et le défenseur rennais Abdoulaye Sané...

Avatar du membre
babar051
Manager Général
Manager Général
Messages : 31145
Enregistré le : 12 juin 2012 21:37

Re: [CLUB] - STADE DE REIMS

Message non lu par babar051 » 19 mai 2016 12:24

Reims : Thierry Laurey va être reçu
A la recherche de son nouvel entraîneur, le Stade de Reims multiplie les entretiens. L'entraîneur du GFC Ajaccio Thierry Laurey va, à son tour, être reçu.

Thierry Laurey va être reçu par les dirigeants rémois. (F.Lancelot/L'Equipe)
En quête de son futur entraîneur, le Stade de Reims multiplie les rendez-vous. Après avoir déjà reçu Alain Casanova et Michel Der Zakarian, Jean-Pierre Caillot et Didier Perrin, les présidents rémois, vont s’entretenir avec Thierry Laurey, ce jeudi ou vendredi. Il reste un an de contrat au technicien du GFC Ajaccio (lui aussi relégué en L 2), qui dispose d’un accord avec ses dirigeants pour se libérer en cas de proposition intéressante. Le successeur de David Guion devrait être connu d’ici à une ou deux semaines maximum.
Mohamed Fofana pourrait rester au Stade de Reims
Malgré ses 42 matches en quatre saisons en Ligue 1 avec le Stade de Reims, le défenseur natif de Gonesse (95) Mohamed Fofana pourrait prolonger pour un an son bail rémois. Précieux défenseur et fédérateur dans le vestiaire, l’ancien toulousain attend de connaître l’identité du futur entraîneur pour se décider.
Deux relégations pour Alhassane Bangoura
Double déception pour Alhassane Bangoura. L’attaquant international guinéen, qui appartient au club espagnol du Rayo Vallecano, a connu deux relégations le même week-end. Celui de son club d’origine, qui quitte la Liga après une ultime défaite contre Levante (3-1), et celui du Stade de Reims, où il a été prêté cet hiver. Bangoura s’était engagé avec le club de la banlieue de Madrid en 2010 (118 matches ; 8 buts), avant d’être cédé provisoirement à Grenade lors de la saison 2014-2015.

Quant à l’international congolais Thievy Bifouma, il retrouvera l’Espanyol Barcelone après les vacances. Pour un nouveau prêt ?
René Girard, fan de Nicolas De Préville
René Girard et le FC Nantes songeraient à recruter Nicolas de Préville. Sous contrat jusqu’en 2018, le meilleur buteur et passeur rémois a la possibilité de partir en fonction des offres qui seront faites. Mais les Canaris ont de la concurrence dans ce dossier… Les voisins rennais et angevins s’intéressent également à lui. Les 7 buts marqués et autres 9 passes décisives du Rémois ne sont pas passés inaperçus… Même le Lille OSC serait positionné pour le récupérer. Un transfert vers le FC Nantes ne sera donc pas chose aisée. La Premier League ne laisserait pas indifférent l’ancien istréen. Ses dirigeants non plus.

Avatar du membre
babar051
Manager Général
Manager Général
Messages : 31145
Enregistré le : 12 juin 2012 21:37

Re: [CLUB] - STADE DE REIMS

Message non lu par babar051 » 19 mai 2016 13:25

Nouvelle pelouse : place aux travaux !
À Delaune, l’herbe sera bientôt plus verte qu’ailleurs ! Dès le lendemain du dernier match de la saison, les travaux ont débuté dans l’enceinte rouge et blanche pour qu’elle bénéficie dès la reprise d’un gazon dernière génération…

Pas de répit ! Les travaux de la nouvelle pelouse du stade Auguste Delaune ont débuté. Une étape qui apparaît aujourd’hui indispensable : malgré plusieurs interventions et plusieurs plaquages ces dernières années, la ville et le club ont décidé d’opter pour une refonte en profondeur du terrain, qui souffrait principalement d’un problème de drainage.

Ainsi, un équipement de drainage, un substrat élaboré, un système d’arrosage ainsi qu’un chauffage intégré sont en cours d’installation. Après plus de deux années de réflexion au cours desquelles une étude de faisabilité et de nombreuses visites ont été réalisées, la ville de Reims et le Stade de Reims avaient acté, dès l’intersaison dernière, ce projet de réfection complète de la pelouse.

Livraison prévisionnelle fin juillet
À l’instar de ce qui se fait majoritairement dans les championnats professionnels, Delaune sera équipé d’un gazon naturel renforcé par des fibres synthétiques qui seront installées postérieurement à l’engazonnement. Il s’agit du procédé Grassmaster installé notamment au Parc des Princes, à Guingamp ou encore à Nantes. Les travaux s’échelonneront sur une durée de 10 semaines. La livraison prévisionnelle est fixée à la fin du mois de juillet. Par conséquent, le Stade de Reims sera amené à demander à jouer la rencontre inaugurale, voire ses deux premiers matchs, à l’extérieur afin de laisser le gazon se développer le plus possible.

Avatar du membre
babar051
Manager Général
Manager Général
Messages : 31145
Enregistré le : 12 juin 2012 21:37

Re: [CLUB] - STADE DE REIMS

Message non lu par babar051 » 20 mai 2016 12:18

Reims a choisi Michel Der Zakarian comme entraîneur
Rétrogradé en Ligue 2, Reims a décidé de recruter Michel Der Zakarian comme entraîneur.

Michel Der Zakarian va devoir faire remonter Reims en L1. (R. Martin/L'Equipe)
Comme annoncé par francefootball.fr ce vendredi, Michel Der Zakarian va être nommé entraîneur de Reims (Ligue 2) où il va s'engager pour deux saisons. Les dirigeants champenois ont opté pour l'ancien technicien nantais après avoir reçu plusieurs coachs, dont Thierry Laurey (GFC Ajaccio).

Avatar du membre
babar051
Manager Général
Manager Général
Messages : 31145
Enregistré le : 12 juin 2012 21:37

Re: [CLUB] - STADE DE REIMS

Message non lu par babar051 » 20 mai 2016 12:27

Middlesbrough veut Mandi
Aïssa Mandi qui a obtenu un bon de sortie pour cet été, est très sollicité. En Ligue 1 où Rennes, Saint-Étienne et Bordeaux se bousculent au portillon pour attirer le capitaine stadiste. Si l’international algérien serait plutôt enclin à prolonger son expérience de défenseur axial en France, ses qualités ne laissent pas indifférents au-delà la Manche. C’est ainsi que Middlesbrough s’activerait sur son cas. Le club du Yorkshire du Nord qui vient de remonter en Premier League, 7 ans après l’avoir quittée, est très ambitieux. Un candidat sérieux qui devrait faire monter les enchères, Mandi étant encore sous contrat jusqu’en juin 2017.
Course contre la montre pour la pelouse au stade Delaune
Le stade Delaune aura une nouvelle pelouse la saison prochaine. Les travaux ont déjà démarré. On espère juste que l’herbe sera prête à temps pour la reprise de la compétition.

Le stade Delaune hier matin : plus de la moitié de la pelouse avait déjà disparu.
Delaune aura une nouvelle pelouse la saison prochaine. Les travaux ont déjà débuté, les tracteurs s’activent à décaper le terrain : hier matin plus de la moitié de la surface avait déjà été traitée. Ces travaux n’ont rien à voir avec les résultats de l’équipe. Avec ou sans relégation en Ligue 2, la Ville avait prévu de changer ce tapis de jeu, source de bien des insatisfactions depuis que le nouveau Delaune est entré en service.

Rappelons que cette pelouse avait déjà été changée en février 2015. Et que ce n’était pas la première fois. Mais cette future belle pelouse que l’on annonce hybride sera-t-elle prête à temps ? La question se pose. En effet, le championnat de Ligue 2 redémarre le 29 juillet, soit sensiblement plus tôt que celui de l’étage supérieur que le Stade vient de quitter, le 12 août. Ces quelques jours de différence risquent de peser. À tel point que, sur la demande de la Ville, le club a engagé une démarche auprès de la Ligue de football professionnel (LFP) afin de pouvoir jouer son premier match à l’extérieur et non pas à domicile, ce qui donnerait aux brins d’herbe une semaine de plus pour s’enraciner. « Les clubs ont le droit de demander de tels aménagements du calendrier, explique-t-on au club, cela ne veut pas dire qu’ils sont tous acceptés. »

À cette nouvelle pelouse s’ajouteront des écrans géants, qui vont réduire légèrement la capacité du stade (lire par ailleurs). Toutes ces dépenses, de l’ordre de 2,2 millions, donnent lieu à désaccords: le maire les considère comme « des investissements », notamment dans la perspective de la coupe du Monde féminine de football de 2019 (Reims est candidate pour accueillir des matchs, et pourrait d’ailleurs être fixée sur ce souhait dès aujourd’hui). Dans un communiqué son opposant socialiste Éric Quénard estime en substance que, au vu du contexte de descente en Ligue 2, il aurait mieux valu réduire lesdites dépenses. Mais ça ce n’est plus du sport, c’est de la politique.

Le stade Delaune va perdre en capacité d’accueil à cause des écrans géants
Du fait de l’installation des écrans géants (50 m 2 ), Delaune va subir une perte de sa capacité d’accueil. Les écrans en effet, en raison de leur poids, ne seront pas accrochés en hauteur comme les panneaux de marque lumineux qu’ils vont remplacer, mais fixés dans le corps des tribunes elles-mêmes. Le stade va donc perdre quelques centaines de sièges, mais sa jauge restera quand même au-dessus des 20 000 places assure le club.

Avatar du membre
babar051
Manager Général
Manager Général
Messages : 31145
Enregistré le : 12 juin 2012 21:37

Re: [CLUB] - STADE DE REIMS

Message non lu par babar051 » 22 mai 2016 16:16

Bilan (2/3) Jean-Pierre Caillot et Didier Perrin : « Incontestablement, c’est un échec»
Marqués par la saison mais tournés vers l’avenir, Jean-Pierre Caillot et Didier Perrin analysent cet exercice long, crispant et usant. Sans fuir leur responsabilité, les dirigeants du Stade de Reims pointent les erreurs et tournants manqués.

Il y a une semaine, le SDR s’apprêtait à vivre une dernière journée haletante…
Didier Perrin : « C’est le mot. Quelle soirée… C’est le genre de moments que l’on peut seulement vivre à travers le football. Nous sommes passés par toutes les émotions, les joueurs ont livré un match remarquable. C’est finalement la plus belle des victoires mais le scénario le plus cruel. Tout ne s’est pas joué sur un match bien sûr, et finalement la pire des choses dans le sport de haut-niveau c’est de ne plus être maître de notre destin. Forcément, une telle rencontre ne peut que laisser un immense sentiment de gâchis. »

Avant de revenir sur ce « gâchis » pour reprendre vos mots, si l’on reprend le fil de la saison, tout avait pourtant bien commencé
Jean-Pierre Caillot : « Effectivement. Dans la continuité d’une fin de saison 2014-15 réussie, nous avons maintenu notre confiance à Olivier Guégan. Il avait été performant et avait su répondre présent dans un moment de grande difficulté. Nous avions acté de repartir sur une saison tout en l’aidant à préparer ses diplômes en parallèle. Sous sa coupe, l’équipe a eu très rapidement des résultats probants. Le coach considérait que l’on pouvait viser le Top 10 avec cet effectif et pour notre part, confortés par un départ canon, nous pensions aussi vivre une saison enfin tranquille. Au début de l’exercice, difficile d’identifier que ce groupe arrivait peut-être en fin de cycle…»

« Gérer un club, ce n’est pas une partie de Football Manager. On n’appuie pas sur un bouton, comme ça, parce que ça se fait dans d’autres clubs… »
Les premières difficultés arrivent avec cette incroyable série de 7 matchs sans succès. Avec du recul, comment l’analysez-vous ?
DP : « L’un des premiers tournants a été, à mon sens, la blessure d’Aïssa Mandi à Angers. Nous n’étions pas préparés à perdre si tôt notre capitaine, notre leader de défense. Nous concédons une première défaite à Lyon, ce qui n’est pas infamant puis nous perdons à domicile contre Caen après avoir dominé le match. C’est le début du tunnel. Dans cette série, il y a eu de la fébrilité, des erreurs individuelles, notamment de nos gardiens, des décisions arbitrales très contestables. Bref, tout un ensemble d’ingrédients qui ont plongé le groupe dans le doute. On est tombé dans le trou. La défaite en Coupe à Dijon et surtout celle à domicile contre le Gazélec nous ont plombés… On sent alors qu’il y a un terrible manque de confiance, on se pose des questions avec Jean-Pierre, mais on parvient à se relancer face à Rennes puis contre Guingamp. »

Le club finit cahin-caha l’année, puis survient la débâcle de Chambly et un terrible mois de janvier. Pourquoi ne pas avoir opté pour un changement d’entraîneur à ce moment-là ?
JPC : « La défaite de Chambly reste une criante humiliation. Dans ce marasme de janvier, le constat que nous faisons est que l’entraîneur a l’adhésion des joueurs, de son groupe. C’est une donnée essentielle. Vous savez, gérer un club, ce n’est pas une partie de Football Manager. On n’appuie pas sur un bouton, comme ça, parce que ça se fait dans d’autres clubs ou parce que c’est la grande mode. Si ma fonction m’oblige à prendre des décisions en gardant la tête froide, j’accorde de l’importance aux valeurs humaines. Olivier avait su faire front en 2014-15, de surcroît, il n’est alors pas coupé de son groupe. Notre rôle, dans ces conditions, est de l’aider car les garçons apparaissent perdus, en manque de peps. L’étincelle a disparu, nous percevons une usure chez certains éléments. Nous décidons d’activer deux leviers : le renforcement du staff, en lien avec l’entraîneur, puis le recrutement de quatre joueurs référencés pour bonifier l’effectif et lui apporter de la fraîcheur. L’idée, c’est de créer une émulation et finir tous ensemble la saison. »

« Du bilan que nous dressons, nous constatons qu’il nous manque un homme fort à la tête de l’équipe première »

La saison continue, et finalement après avoir alterné des prestations abouties et d’autres plus inquiétantes, le club se sépare d’Olivier Guégan. Beaucoup disent aujourd’hui que cette décision était tardive…
DP : « C’est facile de le constater aujourd’hui. C’est comme les sempiternels commentaires du type « regardez les autres clubs ne le font pas ». Je me demande en quoi la norme est un gage de sécurité… À croire que le football est une science… La vérité de notre saison, c’est que le groupe a eu des sursauts, qui nous laissaient espérer. À Guingamp en première partie de championnat, à Caen, ou sur la fin à Monaco. Il y avait toujours un espoir auquel se raccrocher. Les défaillances individuelles, notamment de nos gardiens, coupables de 9 fautes qui ont entraîné directement un but, un record cette saison, ont également troublé une prise de décision. Malheureusement, nous avons manqué le dernier tournant du championnat, à Troyes, et cette défaite a laissé des traces. La suite, vous la connaissez…»

Quelles leçons tirez-vous de cette saison ?
JPC : « Incontestablement, c’est un échec. Nous avons passé 4 saisons en Ligue 1. Si nous descendons, c’est qu’il y a eu des manques à tous les niveaux. Forcément, j’ai ma part de responsabilité. La vie et le sport, ce sont parfois des échecs. Qui n’en connaît pas ? Dans ces périodes, je sais que l’on a tendance à tout vouloir bruler, à tout vouloir changer. Notre rôle, c’est d’encaisser l’adversité, analyser les manques et de prendre les bonnes décisions pour repartir. Ces dernières saisons, nous avons connu des réussites : nous avons construit un centre d’entraînement en deux ans, nous avons performé dans toutes les catégories jeunes, nous avons fortifié nos actifs. Pour autant, si tous les wagons fonctionnent bien voire très bien, la locomotive du club, l’équipe première, n’a pas été à la hauteur des attentes. Du bilan que nous dressons, nous constatons qu’il nous manque un homme fort à la tête de l’équipe première. Un entraîneur expérimenté, solide, habitué aux joutes du haut-niveau. Nous avons compris que l’entraîneur du Stade de Reims d’aujourd’hui devait être un homme fort, un bâtisseur. C’est dans ce sens que s’orientent nos recherches. Je tire enfin des leçons sur le plan humain. Si l’essence de mon travail est de prendre des décisions, j’accorde aussi de l’importance aux valeurs humaines comme la confiance ou la reconnaissance. Bien évidemment je ne suis pas bercé d’utopies, mais sincèrement, je ne m’attendais pas, cette saison, à un tel lot de déceptions… »

« L’objectif, c’est de créer un nouvel élan autour du SDR pour repartir de l’avant. »

Vous évoquez le futur coach, où en sommes-nous dans le recrutement ?
DP : « C’est en cours. Nous avons établi une short liste de 5 noms. Des entraîneurs qui ont du poids, une carrière solide. Nous recevons un à un les candidats pour sonder leur motivation et écouter leur approche et projet pour le club. À travers ces rencontres, ce qui est rassurant, c’est que le Stade de Reims reste attractif. Ce n’est pas un condamné moribond à la descente. Nous souhaitons bâtir une équipe compétitive la saison prochaine autour de cet homme fort que nous devrions recruter dans les jours à venir. Par la suite, en lien avec le coach et son staff, nous nous attellerons au mercato. Nous avons des jeunes très prometteurs et souhaitons également renouveler notre confiance à des joueurs identifiés par le coach, qui auront la très forte volonté de remettre le club là où ils l’ont connu ces dernières saisons. »

Enfin, quelle sera l’ambition du club, la saison prochaine ?
JPC : « Nous voulons retrouver au plus vite la Ligue 1. C’est un défi considérable. Dans une division qui comporte quelques autres grands noms du football hexagonal – le RC Lens, l’AJ Auxerre, le FC Sochaux, le RC Strasbourg ou le Havre AC – la lutte sera longue et âpre. L’objectif, c’est de créer un nouvel élan autour du SDR pour repartir de l’avant. Nous aurons besoin de toutes les forces vives, partenaires comme supporters. Nous avons l’avantage de connaître cette division et allons tout faire pour bien amorcer ce tournant. Tout est d’ailleurs résumé dans le titre de notre campagne d’abonnement qui débutera début juin : « pour retrouver notre place en Ligue 1, la vôtre est avec nous » ! »

Avatar du membre
babar051
Manager Général
Manager Général
Messages : 31145
Enregistré le : 12 juin 2012 21:37

Re: [CLUB] - STADE DE REIMS

Message non lu par babar051 » 22 mai 2016 23:28

Bilan (3/3) : Les motifs de satisfaction
Le couperet est tombé au terme d’une 38ème journée intense. Si la saison a été particulièrement difficile sur le plan sportif, quelques motifs de satisfaction et d’espoir apportent des touches de couleurs au tableau général de la saison 2015-16…

Vent de jeunesse

Cette année, un vent de jeunesse a soufflé sur l’effectif professionnel rémois qui a intégré, en début d’exercice, deux nouveaux joueurs formés au club. Le nombre de jeunes Rouge et Blanc issus du cru stadiste est porté à 5 : Aïssa Mandi, devenu capitaine à seulement 23 ans avait montré la voie, Omenuke Mfulu, Grejohn Kyei, Jordy Siebatcheu et Aly Ndom lui ont emboîté le pas. Cette fraîcheur avait d’ailleurs été l’un des ingrédients majeurs d’un début de saison canon grâce notamment au prolifique duo Siebatcheu-Kyei (3 buts, 1 passe décisive pour le premier, 1 buts, 3 passes décisives pour le second lors des 10 premières journées). Au cumul des temps de jeu, ces symboles de la relève rémoise ont ainsi disputé 5 157 minutes en Ligue 1 et pourraient prendre un peu plus de galon la saison prochaine. À ces cinq-là, s’ajoute Rémi Oudin qui a signé en février son premier contrat professionnel. Il rejoindra l’équipe première après une saison riche et prometteuse, passée à répéter ses gammes : 19 buts en 22 matchs en CFA 2, seconde meilleure marque parmi toutes les poules.

Hamari Traoré, la bonne pioche !
Le 20 juillet 2015, Hamari Traoré débarque à Reims, en provenance de Lierse (Belgique), sur la pointe des pieds avec déjà sa joie de vivre et surtout une envie d’apprendre pour sa première saison en Ligue 1. Un an après, sa progression a été fulgurante ! Le jeune latéral droit, devenu international malien grâce à ses prestations en Rouge et Blanc, est l’une des révélations rémoises, voire plus… De rookie au coup d’envoi de l’exercice 2015-16, Hamari est rapidement devenu l’un des cadres de l’équipe stadiste. Son adaptation au collectif est à l’image de son adoption par le public marnais, éclair. Un but face à Marseille lors de son deuxième match, le premier à domicile, et « Hamari T » faisait déjà partie des protégés de Delaune. Contre-attaquant hors-pair, créateur de surnombre, capable d’intervention pleine d’autorité malgré un gabarit plus léger… Le latéral supersonique a donc réussi la lourde tâche qui lui était confiée, succéder dans le couloir droit à Aïssa Mandi, repositionné dans l’axe. Au total, le numéro 27 du SDR pris part à 33 rencontres et est avec 2911 minutes passées sur le terrain, le second joueur le plus utilisé de la saison, 4 minutes seulement derrière Nicolas De Préville, autre grande satisfaction de la saison (son bilan est d’ailleurs à découvrir dans les chiffres de la saison).

Le SDR a de la réserve…
Reims qui pleure, Reims qui rit. Samedi dernier, nul doute que les jeunes rémois qui ont évolué cette saison avec la réserve ont connu des émotions contrastées. Quelques heures seulement avant l’officialisation de la prochaine saison à l’échelon inférieur pour les pros, ils avaient validé leur accession en CFA, soit une seconde montée consécutive pour l’équipe B. Cette dernière profite depuis deux ans de l’apport de deux générations dorées de la formation rémoise : celle des finalistes de la Gambardella de 2014 et celle des champions de France U19 en 2015. David Guion, qui disposait au début de la saison d’un collectif très prometteur, souhaitait a minima stabiliser la réserve fraîchement promue à ce niveau. Le moins que l’on puisse dire est que cet objectif a largement été dépassé par une équipe qui a su profiter de la dynamique positive insufflée par la fin d’année précédente pour s’installer rapidement en tête du championnat. Match après match, les Stadistes ont confirmé leur statut et n’ont plus lâché leur fauteuil de leader, au point de valider leur accession deux journées avant la fin du championnat. Leur bilan cette saison : 15 victoires, 7 matchs nuls et seulement 2 défaites. Solide.

Les féminines poursuivent leur aventure en D2.
En accédant en deuxième division à l’issue de l’exercice 2014-15, soit un an seulement après sa recréation, l’équipe féminine du Stade de Reims avait déjà relevé un défi de taille. Cette saison un autre, tout aussi imposant, les attendait dès la reprise. Il fallait confirmer en validant un maintien particulièrement difficile à aller chercher, 6 équipes sur 12 étant condamnées à une descente à la fin du championnat. Bien lancées jusqu’à la trêve hivernale, les Stadistes ont connu une deuxième moitié de saison plus délicate, restant malgré tout au-dessus de la ligne de flottaison. Tout s’est finalement joué sur la dernière rencontre, à domicile, sous une pluie battante qui n’a pourtant pas découragé les supporters. Sous la menace de Nancy (7ème) au classement, les Stadistes, 6èmes et premières non-relégables, devaient s’imposer ce dimanche face à Lillers pour se sauver. Au terme d’un match crispant, les Rémoises ont arraché une victoire 2-1, grâce à des buts de Tess David et Sonia Ouchène. Une victoire synonyme de maintien et d’une seconde année consécutive au deuxième échelon national.

Avatar du membre
babar051
Manager Général
Manager Général
Messages : 31145
Enregistré le : 12 juin 2012 21:37

Re: [CLUB] - STADE DE REIMS

Message non lu par babar051 » 23 mai 2016 16:03

Stade de Reims : Michel Der Zakarian nommé entraîneur (officiel)
Comme attendu, Michel Der Zakarian sera l'entraîneur du Stade de Reims en Ligue 2 la saison prochaine.

Michel Der Zakarian est le nouvel entraîneur du Stade de Reims. (R. Martin/L'Equipe)
Comme nous vous l'annoncions, Michel Der Zakarian est le nouvel entraîneur du Stade de Reims. L'arrivée du technicien de 53 ans a été officialisée ce lundi par le club champenois, relégué en Ligue 2. Der Zakarian, qui a quitté Nantes après quatre ans, s'est engagé pour deux saisons.

Répondre

Retourner vers « Clubs »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 32 invités